Les ceintures, les grades...

Ceintures et grades

Dans les écoles traditionnelles de VO THUAT il n’y a pas de passage de grande au sens où nous le connaissons. Dans les anciennes traditions le Maître ou l’instructeur étaient les seuls à « reconnaître » le niveau d’un élève. Sinon s’était l’ancienneté qui les distinguait.

Par exemple un (e) élève doué (e) avec deux ans d’anciennetés se devait de respecter celui plus âgés même si son niveau était « inférieure »


Ce procédé ne peut fonctionner en occident car l’occidentale à besoin de résultat matériel et visuel pour sentir sa progression d’où l’apparition des ceintures où des grades.

Il n’est pas rare de voir dans les écoles des anciens élèves avec la même ceinture depuis des années ; chacun avance à son rythme et selon ses désirs.

Le tableau qui suit donne une idée de l’évolution possible au VO THUAT. Certaines écoles font passer deux ceintures par an, d’autre une par an, voire une tous les deux ans, selon le nombre d’élève postulant pour le passage de ceinture. Bon à savoir les QUYENS sont l’identité de tout pratiquant d’une école de VO THUAT  Il est possible qu’un entraîneur fédérale ou un instructeur passe dans une école et vérifie si les QUYENS sont respectés dans leur tradition.

 

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site